L’Initiative canadienne pour la collecte de mégadonnées en radiothérapie

 

Bienvenue à l’Initiative canadienne pour la collecte de mégadonnées en radiothérapie

 

C’est bien connu : en radiothérapie, les pratiques en matière de prescription varient selon que l’on se place au niveau local, régional ou national. Cette variabilité, qui s’explique en partie par les différences d’un patient à l’autre, peut être le résultat de plusieurs choses : un précédent historique, la préférence du praticien, l’intégration de nouvelles données probantes à la pratique clinique et les différences régionales dans l’accès au savoir‑faire et aux technologies thérapeutiques.

Pouvoir miser sur ces « mégadonnées » est pour nous l’occasion de mesurer la variabilité des plans de traitement en déterminant à la fois la manière de collecter les données au sujet des plans observés dans une pluralité de centres et la nature des données à collecter, tout en veillant à trouver le juste équilibre entre personnalisation et harmonisation des soins.

Une nomenclature commune est indispensable à l’analyse de mégadonnées. Elle est d’ailleurs le sujet du rapport TG 263 de l’American Association of Physicists in Medicine intitulé Standardizing Nomenclatures in Radiation Oncology (harmonisation des nomenclatures employées en radio‑oncologie). Le PCQR a franchi le premier pas vers l’évaluation des données en radiothérapie en lançant l’Initiative canadienne pour la collecte de mégadonnées en radiothérapie (ICCMR). Cette initiative vise à fournir de l’orientation sur la manière de mettre en œuvre une nomenclature harmonisée dans votre programme, et de vous préparer à l’échange pancanadien de données.

Quels sont les objectifs à long terme?

Une nomenclature harmonisée dans tous les programmes, toutes les provinces, toutes les régions – bref, à l’échelle du Canada – permettra au PCQR de jeter les bases nécessaires à la mise en œuvre d’un système pancanadien de collecte et d’analyse des données cliniques sur les plans de radiothérapie. Ce travail en amont nous facilitera la tâche le moment venu de lier les mégadonnées sur les plans de traitement et sur les résultats déclarés par les patients pour comprendre les répercussions du traitement sur les patients.